AMAP

Qu'est ce qu'être en AMAP? Association pour le maintien de l'agriculture paysanne?

C'est
-participer à la mise en place d'une économie solidaire paysan-citoyen
-tenter, par des engagements mutuels, de préserver et pérenniser les fermes menacées de disparition dans l'économie actuelle
-permettre à un paysan de vivre de son travail et de sa production
-se nourrir avec des aliments de qualité, en connaissant le lieu où, et la façon dont ils sont produits

L'engagement de  Bio Chemins

Cette ferme  travaille  en agrobiologie depuis 20 ans et adhère à la marque Bio Cohérence*.
Nous produisons une grande variété de légumes sur 5ha, et 1ou 2 ha de blé.
Cela demande beaucoup de main d'oeuvre: nous sommes 6 à y travailler;
Nous avons fait le choix depuis toujours de vendre en direct notre production, à la ferme, sur les marchés, et depuis quelques années, en AMAP;
la vente sur les marchés nous mobilise beaucoup de temps, d'énergie et de fatigue, temps que l'on aimerait accorder davantage à la production, au travail du terrain, au suivi des cultures.

D'autre part, les prix sur les marchés ne tiennent pas compte des conditions dans lesquels sont produits nos légumes, et même si une clientèle fidèle nous accompagne dans notre démarche, chaque année, nous nous questionnons sur notre devenir;

En AMAP, nous livrons 50 semaines par an:

  • lundi : Cabas
  • mercredi : Panier Loubésien
  • vendredi : Bio'Gustin
  • samedi : à la ferme à Clérac


la valeur du panier annuel est de 1300€, soit 26€ par semaine

Par nos engagements mutuels, le système AMAP est une réponse à nos inquiétudes;

 

 

L'engagement citoyen

Un contrat annuel est signé entre le paysan et le consomm'acteur; celui-ci achète à l'avance sa "part de légumes", et s'engage à venir récupérer chaque semaine,  les légumes fraichement cueillis que nous livrons  dans les points de distribution.
Par son engagement solidaire,  il partage avec le paysan les risques liés aux aléas des cultures et du climat (grêle, visite de chevreuils par ex...).
Mais, sauf catastrophe, les productions sont suffisamment diversifiées pour que la pénurie de l'une soit compensée par l'abondance de l'autre.

Cet engagement nous offre  l'assurance de l'écoulement de notre production, un revenu équitable,
et une trésorerie saine.
.

Que produisons-nous?

Chaque début d'année, nous établissons un plan de cultures, qui tient compte des réalités de terrain, des saisons, et de la consommation moyenne des familles. Si le consomm'acteur ne choisit pas ses légumes, il peut participer à la programmation des légumes de l'année suivante.


De l'aillet au topinambour, en passant par la carotte ou le panais, l'échalote ou le piment, nous  cultivons une soixantaine de légumes différents, avec des variantes; par ex.en salade: batavia, laitue, scarole, frisée, cressonnette, roquette, mâche, endive, mesclun etc...

Chaque semaine, à partir des légumes arrivés à maturité, nous composons un "panier", une part de légumes hebdomadaire.


Quel en est le coût?


Pour calculer la valeur de cette "part de légumes" annuelle, nous avons divisé la totalité de nos charges (semences, terreau, réparation du matériel, électricité, téléphone, taxes, impôts, gas oil, etc... et nos rémunérations basées sur le smic), par le nombre de familles que nous estimons pouvoir nourrir.


La valeur du panier est ainsi estimée à 1250€, ce qui, ramené à la semaine donne un panier de 25€.


Il correspond à la consommation d'une famille de 2 adultes et 2 enfants (ou 3 adultes/ados). Lorsqu'un panier complet est trop conséquent (par ex;pour une famille qui mange une partie de la semaine à l'extérieur de la maison), il est possible de ne prendre qu'un demi-panier.

Concrètement

S'engager en AMAP, c'est aussi ponctuellement


venir  visiter de la ferme,


participer à  un chantier,

partager les tâches de distribution...

*www.biocoherence.fr

Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nous avons 245 invités et aucun membre en ligne


2017. DPC MULTIMEDIA BREST